IJP - Informations Judicieuses Permanentes      
                     
   

mn

Le blog de Marie-Noelle
ijp passepartout sarine ijp Arc-en-ciel Belfaux
Mouvement independant

ijp
ijp    
    ijp   ijp   ijp      
    cerniat europe belfaux
.
www.andrey.li
ijp polysenior ijp

Le site des conducteurs,
conductrices bénévoles
de la Famille au jardin

la famille au jardin ijp    
    ijp   ijp   ijp      
   

PassePartout Sarine recherche des
conductrices et conducteurs bénévoles

ijp

ijp

La Famille au jardin recherche des
conductrices et conducteurs bénévoles

ijp

ijp

Carte de donneur d'organe
ijp

Directives anticipés du patient
ijp

ijp    
    ijp   ijp   ijp      
     

L'information est un concept ayant plusieurs sens. Il est étroitement lié aux notions de contrainte, communication, contrôle, donnée, formulaire, instruction,
connaissance, signification, perception et représentation.

L'information désigne à la fois le message à communiquer et les symboles utilisés pour l'écrire ; elle utilise un code de signes porteurs de sens tels qu'un alphabet de
lettres, une base de chiffres, des idéogrammes ou pictogrammes

Au sens étymologique, l'information est ce qui donne une forme à l'esprit. Elle vient du verbe Latin informare, qui signifie "donner forme à" ou "se former une idée de".

Hors contexte, elle représente le véhicule des données comme dans la théorie de l'information et, hors support, elle représente un facteur d'organisation.

On touche là à un sens fondamental, où l'information est liée à un projet. Il peut être construit, comme un programme, ou auto-construit, comme la matière.

Le mot information est parfois utilisé pour théoriser des choses pratiques relevant en réalité de la perception: un individu a faim parce que son estomac l'a informé de
son besoin. La chaleur d'une flamme l'informe du risque de brûlure. Il est informé de la visite prochaine d'un ami. L'information peut être parlée ou écrite et consiste à
savoir ce qui se passe, qu'il s'agisse de l'état du monde ou dans la vie d'un interlocuteur, ce qu'on n'a ni vu, ni entendu directement.

Pendant des siècles la rareté de l'information, et la difficulté de sa transmission étaient telles que l'on croyait de bonne foi que l'information créait de la communication.

Inversement, dans un message reliant deux êtres humains, l'information n'est qu'une toute petite partie de la ommunication, d'où la fréquence des malentendus.

Le mot "information fut d'abord lié à une revendication politique : la liberté d'information comme condition de la démocratie et le complément de la liberté de conscience
puis le symbole de la presse et du droit de savoir ce qu'il se passe, avant d'être repris dans l'informatique, pour parler de "système d'information" d'une entreprise. Le
développement d'Internet a multiplié les communications sous forme de blogs et de mailing, riches en commentaires, où la part d'information fut dès le départ modeste
et plus faible que dans les "systèmes d'information" des entreprises. Pour informer un ami d'une visite, il est plus efficace de lui téléphoner que de lui envoyer un mail.

Les progrès technologiques ont dopé la communication, par la rotative et le chemin de fer au XIXe siècle, puis les ondes hertziennes, le satellite et l'Internet.
L'imprimerie et le train réduisant à une nuit la durée séparant la production et la consommation de l'information, la presse écrite diffuse des contenus informatifs
beaucoup plus importants: quotidiens de 32 pages puis 64 pages, profitant de coûts moins élevés. La croissance économique, la colonisation puis la décolonisation,
le développement boursier, génèrent une demande accrue d'information, essentiellement quantitative.

L'audiovisuel et l'Internet ont encore abaissé les coûts de diffusion mais pour des contenus informatifs plus restreints: le nombre de mots d'un journal télévisé est celui
d'une page seulement de journal écrit et twitter se limite à des messages de 140 signes. L'information et la communication, sœurs solidaires, sont devenues des sœurs
ennemies, luttant pour s'approprier un espace de contenu restreint, surtout quand les médias touchent un public très large.lL'opposition information/communication
s'est installée dans tous les domaines, y compris des disciplines jugées austères comme la finance.

On qualifie d'information toute donnée pertinente que le système nerveux central est capable d'interpréter pour se construire une représentation du monde et pour
interagir correctement avec lui. L'information, dans ce sens, est basée sur des stimulis sensoriels véhiculés par les nerfs, qui aboutissent à différentes formes de
perception.

Rendons à César ce qui est à César. Ce texte a été copié 100% sur internet.

     
                         
      Haut de la page         décembre 2015 René Andrey xuafleb